Une « ville concédée ». Terminal de banlieue en plein Paris. En décidant dans les années 1970 de faire converger là toutes les voies de RER, les concepteurs n’ont pas bien réalisé ce qu’ils faisaient. Depuis le loup est dans la bergerie. Pas seulement dedans. En plein milieu. À deux pas de Notre-Dame et de l’île Saint-Louis. Cas de figure absolument original : avec les Halles la banlieue n’a plus besoin de franchir le périph pour entrer : elle surgit directement au milieu de Paris, au cœur le plus chargé d’histoire.

Où commencent alors, où finissent les Halles ? C’est à la fois difficile et très simple. Les Halles ce n’est pas le forum et ses jardins, ce n’est pas le quartier tel que le délimitent les plans d’urbanisme. C’est très exactement le territoire fréquenté par ceux qui en font la singularité. Où des blacks à casquette et des rebeus à bagouzes se baladent, c’est les Halles. Où à l’inverse ils ne sont plus, les Halles s’arrêtent, on en sort.

Ce qui entraîne plusieurs remarques : 1)Les Halles vont au-delà du rectangle couramment dessiné sur les plans (en gros le forum et ses jardins) : elles englobent la fontaine des Innocents, mais aussi nombre de rues adjacentes, une bonne partie de la rue Saint-Denis, la rue de la grande truanderie et ses parallèles, etc.

2)Inversement certaines zones du rectangle traditionnellement appelé « les Halles » font à peine partie des Halles. Les jardins, à peu près désertés. L’îlot Berger. Certaines parties du forum même, dont la concentration d’enseignes bobo ou chic – côté Rambuteau notamment – semble faite pour n’attirer qu’une clientèle parisienne.

3)Même sur l’aire ainsi définie, ne coïncidant que très imparfaitement avec ce qu’on appelle d’ordinaire les Halles, des niveaux d’intensité sont repérables. A certains endroits, c’est plus les Halles qu’à d’autres. Comme au jeu du chaud et du froid. Il y a des endroits où on brûle. D’autres où, en quelques mètres seulement, on refroidit : on vient de franchir une frontière invisible, on est sorti des Halles. L’endroit où c’est le plus les Halles, sans hésiter : le haut de l’escalator Lescot, lieu de rendez-vous roi, esplanade d’entre-observation, de parade, de petits trafics, de drague. Même les flics sont de la partie, avec leur commissariat aux premières loges. Presqu’autant les Halles (à peine moins haut sur l’échelle de Hallitude) : La terrasse basse au niveau -3 du forum, au débouché de la FNAC, du Quick et de l’allée conduisant à la cour carrée et à l’UGC ciné cité. La fontaine des Innocents.La rue de la grande Truanderie. La rue Saint-Denis dans le tronçon qui rejoint la fontaine des Innocents. Le McDo. Le Pizza Hut. Le H&M. Le Footlocker. Vrais centres ordonnateurs de l’espace. Pôles magnétiques plus puissants qu'aucune église ou place.